Dans une décision historique, le gouvernement australien a confirmé que les exportations de moutons vivants par voie maritime seront interdites en Australie à partir du 1er mai 2028.

Pour faciliter cela, le gouvernement a déclaré qu’une législation « sera introduite au cours de ce mandat du Parlement australien pour mettre fin au commerce dans la loi ».

Rien qu’en décembre 2024, l’Australie a exporté 84 430 moutons vivants par voie maritime. Il s’agit d’une augmentation de 177% par rapport aux exportations de novembre, où le chiffre s’élevait à 58 732, selon Meat & Livestock Australia.

Le gouvernement australien a déclaré que le commerce pourra continuer jusqu’à la date de fin « sans aucune restriction supplémentaire telle que des plafonds ou des quotas ». En outre, il a déclaré que l’interdiction « ne s’appliquera pas aux autres industries d’exportation de bétail, telles que les exportations de bovins vivants, ni aux exportations de moutons vivants par voie aérienne ».

La décision a été annoncée par Murray Watt, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Forêts, le 11 mai 2024. Cette mise à jour a été accompagnée d’une réponse du Gouvernement au rapport du Groupe indépendant ainsi que d’un programme d’appui à la transition.

À la suite d’une « vaste consultation avec les parties prenantes », la décision a été prise, en tenant compte des recommandations du groupe indépendant fournies au ministre le 25 octobre 2023.

Un an après l’accord de libre-échange entre l’Australie et le Royaume-Uni

Afin de soutenir les éleveurs de moutons en Australie, le gouvernement a mis de côté 107 millions de dollars sur cinq ans pour aider les producteurs de moutons et la chaîne d’approvisionnement à planifier et à s’adapter à l’élimination progressive.

L’encouragement à une action précoce provient des dispositions de financement actuelles, le gouvernement australien partageant que son objectif est de s’assurer que les parties touchées sont préparées, résilientes et prêtes d’ici 2028.

« Nous comprenons que l’élimination progressive peut être pénible pour certaines personnes. Il existe de nombreuses ressources en ligne, par téléphone et en face à face. Les producteurs et les entreprises peuvent accéder à l’aide du gouvernement australien dans les moments difficiles et pour se préparer au changement », a déclaré le gouvernement australien via son site Web.

« Appelez le service de conseil financier rural au 1300 771 741 ou trouvez votre fournisseur de services le plus proche en ligne pour en savoir plus. Vous pouvez également obtenir de l’aide pour élaborer ou mettre à jour votre plan d’affaires agricole par l’intermédiaire du Programme de résilience des entreprises agricoles du Fonds pour la sécheresse future. Nous menons conjointement le programme dans toute l’Australie avec chaque État et territoire », a-t-il poursuivi.

Pour lire la réponse complète du gouvernement, cliquez ici.

Nouvel aliment tiendra ses lecteurs au courant des réponses de l’industrie dans les semaines à venir.

LAISSER UNE RÉPONSE

Vous avez entré une adresse e-mail incorrecte!
Veuillez entrer votre nom ici